Architecture d'intérieur Programme de cours :
1er cycle : Bloc 1 / Bloc 2 / Bloc 3
2eme cycle : Généraliste / Scénographie / Mobilier / Patrimoine
(en deux cycles de 180 et 120 crédits) L’Architecture d’intérieur est une discipline complémentaire de l’architecture, elle en procède mais elle l’accomplit en transformant l’art de bâtir en art de vivre. L’Architecture d’intérieur traite de la relation entre l’homme et son espace. Elle interroge l’espace dans lequel l’Homme vit et évolue : son «habitabilité ». A la fois coordinateur et médiateur de projet, l’Architecte d’intérieur mène l’architecture à son terme, dans le détail rationnel, poétique et sensible.
A l’issue de sa formation, l’étudiant en Architecture d’intérieur évoluera dans des domaines larges et ouverts, du public au privé, sous les statuts les plus divers (employé, indépendant,…).
Le master en Architecture d’intérieur propose une formation en deux cycles, un bachelier de 180 crédits  suivi d’un master de 120 crédits. Centrée sur le projet, cette formation se nourrit de la complémentarité des discours, des pratiques et des matières enseignées. Au long d’une démarche autocritique, réflexive et continue, elle vise l’autonomie de l’étudiant dans sa pensée et ses actions. La formation aura à coeur de développer chez l’étudiant, futur praticien, une personnalité singulière qui fera de lui un « auteur de projet ». Elle a pour objectif de lui fournir un bagage à la fois artistique, culturel, humain, technique et théorique. A travers l’appréhension d’un espace de vie privé ou public, l’étudiant développera une « méthodologie du projet » pour les différents domaines d’activités humaines (habitat,…). Grâce à cette dernière, il s’appropriera les compétences nécessaires à l’aboutissement d’une réalisation sensible et cohérente. Tout au long de son cursus, l’étudiant acquerra un esprit critique et prospectif pour, au final, se positionner en acteur de changement dans un monde en mutations permanentes. Dans ses interventions futures, il intégrera alors plus globalement, les nouveaux terrains d’action et de création (de l’événementiel à l’installation urbaine en passant par la valorisation du patrimoine ou la création de mobilier). Au deuxième cycle, l’étudiant choisira une finalité particulière : spécialisée s’il souhaite approfondir l’étude du mobilier, de la transformation du patrimoine ou de la scénographie ; didactique s’il veut se préparer à l’enseignement secondaire ; approfondie s’il souhaite s’orienter vers la recherche. En fin d’études, un mémoire et la présentation de travaux personnels devant un jury extérieur couronnent des études exigeantes tant sur le plan technique qu’artistique.
L’étudiant devra effectuer plusieurs stages en milieu professionnels, dès le premier cycle. Des voyages d’études, des visites culturelles et activités en collaboration avec divers milieux sont proposées régulièrement aux étudiants.